Onglenoirs, le premier roman d’Abel Tyveet : l’article !

Le scénariste Abel Tyveet vient de publier son premier roman, Onglenoirs, « un Harry Potter au pays des cathares ».

Voici l’article  (http://ruffec.blogs.charentelibre.fr/archive/2012/05/08/un-ruffecois-publie-un.html)

Abel Tyveet signe son premier roman, Onglenoirs aux éditions Kirographaires, un Harry Potter au pays des cathares, une aventure fantastique du cœur de laquelle quatre adolescents connaissent des situations paranormales sur un chemin secret qui leur permet de voyager dans plusieurs dimensions, du Moyen-âge au printemps Arabe. « A Onglenoirs, le danger peut venir de partout et de n’importe qui. Parmi les personnages, j’ai glissé des noms connus du Ruffécois, des amis de mon enfance qui habitent les pages de ce roman comme ils habitent mes souvenirs Ruffécois » confie l’auteur.

Charentais d’origine, Abel Tyveet a eu un parcours original. Il a été marathonien de niveau national puis policier et journaliste, concepteur de pub et scénariste-réalisateur pour la télévision et le cinéma. « Je suis un des rares Français à vendre des scenarii à Hollywood  »  Une situation que le Charentais apprécie au point d’avoir américaniser son nom. « Mon vrai nom était imprononçable pour les Américains, alors  j’ai du prendre un pseudonyme. Abel était le prénom de mon père et Tyveet est un anagramme d’Yvette, le prénom de sa mère. »

Son penchant pour la littérature et pour le cinéma lui est venu très tôt. « Comme j’étais différent de mon frère et de mes sœurs, ma mère m’envoyait rêver au Family et au Rex. C’est là que j’ai eu mes premières émotions cinématographiques. Puis, à Paris, il y a eu ma rencontre avec Jean-Pierre Melville, un matin, puis celle de Robert Hossein l’après-midi même. Le soir, ma vie basculait. Le lendemain je quittais la Police et je divorçais. Mon éveil pour la littérature est venu avec la Collection « Le Club des Cinq » » se souvient encore ce baroudeur converti à l’écriture un peu malgré lui. « Quand j’ai remis le texte d’Onglenoirs à mon éditeur il m’a tout de suite dit que le fond était intéressant mais que la forme était à revoir. J’ai travaillé comme un fou pendant six mois pour répondre aux exigeantes de l’écriture et j’en suis fier » Tiré à 2000 exemplaires, l’ouvrage est en réédition. « Le manuscrit a même été acheté par TF1 et Canal + pour en faire une série télé en huit épisodes de 52 minutes » révèle l’auteur que les éditions Gallimard ont sollicité pour son dernier recueil de nouvelles.

Et comme une bonne nouvelle en appelle d’autres, le 7èmeart lui tend les bras.  « Le dernier scénario que j’ai écrit, Twisted, va être tourné cet automne dans le sud de la France. Casting confirmé avec des stars hollywoodiennes » assure Abel Tyveet. En attendant, l’auteur d’Onglenoirs dédicacera son livre, samedi 9 juin à partir de 10h à la Maison de la presse à Ruffec. Il y aura une autre date à l’Espace Leclerc.



Publicités
Tagué ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :