» Entre parenthèses  » : la chronique !

Retrouvez la chronique écrite par Margaud Q, du livre de Cathy Bohrt, Entre Parenthèses, sur le site histoires-de-romans.

Extraits :

L’histoire :

 » Rachel est une trentenaire dans l’air du temps : entre son divorce, l’éducation de ses trois enfants, son job aux horaires impossibles et ses soirées entre copines, difficile de tout concilier. Et quand l’amour s’en mêle, sous les traits de Thomas qui multiplie les conquêtes féminines, le quotidien devient carrément… houleux !
Réussira-t-elle à créer un bonheur à deux et une famille recomposée harmonieuse, à affronter les rébellions d’une adolescente et le machiavélisme d’une ex-femme ? C’est le nouveau défi de Rachel, bien déterminée à ne plus mettre sa vie entre parenthèses. »

La chronique :

 » Le style d’écriture est léger, simple, entraînant. Le rythme est bon et s’accorde avec une dynamique correcte où rien n’est trop lent ni trop rapide.(…)
Concernant l’histoire, l’intrigue, bien qu’elle soit attendue, est tout de même très appréciable… (…)
Mais ce roman à un atout bien à lui : de très bons rebondissements à la clé ! On a le temps de faire connaissance avec les personnages et de déjà pouvoir les cerner au bout de quelques pages. J’ai passé très bon moment à suivre les mésaventures de l’héroïne, Rachel, un personnage comme je les aime, pleins de caractère, rousse, un peu débordé par tout ce qui se passe dans sa vie, mais toujours emplie de bonnes volontés. Dommage que certains protagonistes ne soient pas à sa hauteur. D’ailleurs, j’ai trouvé le personnage masculin un peu fade et toujours en train de se plaindre – même si j’avoue qu’il lui arrive quelque chose de vache -, mais j’avais envie de le secouer par moment, de lui dire de voir les choses en face et que s’il voulait être à la hauteur de Rachel, il devait se réveiller un peu ! Quant aux personnages secondaires, ils ont tous une grande importance dans le récit et ont beaucoup de matière, bref je les ai adorés ! Enfin, je regrette l’effacement du personnage de la fille de Thomas, car sûre d’elle et au savoir vivre en voie de disparation, c’est vraiment un personnage qui m’aura marqué dans ce roman. Pour ce qui touche à l’environnement du livre, les descriptions lors de leur voyage à Cancale sont efficaces et entre la maison, la plage et le village, j’arrivais très bien à me représenter les lieux. Ainsi que la cave à vin que tiennent Adam et Thomas, une ambiance feutré et chaleureuse, j’avais l’impression d’y être. (…)
Je remercie encore une fois l’auteur et espère revoir son nom prochainement pour un nouveau roman, qui ne pourra être que meilleur et qui, je suis sûre, saura me séduire comme celui-ci. »

Les éditions Kirographaires remercient Margaud Q, pour sa chronique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :